NEWS DU BORD  ~ La lettre de Benj au père Noël

De

Benjamin Dutreux

Visitez le site

📩 🎅 NEWS DU BORD  ~ La lettre de Benj au père Noël

" Hello, Avant de commencer ma lettre au père Noël, un rapide débrief du Sud ! J'ai passé l'antiméridien, hier 180°, et hop ! Même pas tombé dans le vide, de quoi faire tomber la langue à certains complotistes ! La terre serait elle ronde ? En tous cas, chez les marins, ça ne tourne pas en rond : on cherche à faire une jolie trajectoire entre dépressions et hautes pressions ! L'Indien, c'était une première et c'était du solide, la peur au ventre au passage des premières dépressions. Mais bon, ça va, j'ai voulu avoir une route raisonnée et je n'ai pas été au plus dur des dépressions. J'avoue ne pas vraiment avoir envie de découvrir maintenant ce qu'est une tempête en mer ! Malgré tout, des vents jusque 45 nœuds ont soufflé sur OMIA - Water Family qui, toile réduite, avançait dans la bonne direction. La peur est passée, c'est plutôt un stress permanent qui empêche de se reposer correctement, le stress de casser quelque chose, que le bateau souffre trop dans une rafale un peu forte... -
" Est-ce que j'ai bien assuré tous mes ris ? Les voiles d'avant sont-elles bien roulées ou affalées ? Est ce que rien ne traîne sur le pont ? Les safrans sont-ils bien en place et assurés ? Les batteries sont-elles chargées ? Ma réserve en eau douce est-elle faite ? Tout est-il bien matossé à l'intérieur ? Le pilote est-il bien réglé ? L'avitaillement est-il à dispo ? " - " Ok, on peut y aller ! " Et c'est ensuite qu'on essaie de placer le curseur pour avoir un bateau rapide (eh oui, ça reste une course), mais rassurant ! Pour l'humain, il faudra vivre à genoux et à quatre pattes, les vêtements techniques sont mis à rude épreuve ! On me pose alors la question : " Ça y est, l'Indien est fini, c'est la délivrance ? "
Bah écoutez, c'est une bonne question ! Je suis un bizuth et je n'ai pas lu tous les récits de tourdumondistes... Du coup, on verra bien ! C'est comme ça que je vis mon Vendée Globe, je ne suis aucune piste et je choisis ma propre route ! C'est ça que je viens chercher ici, cette liberté de choisir une route parmi des possibilités infinies, en espérant juste que ma route soit plus rapide que celle du voisin ! Et celle de vivre cette aventure à fond, mes propres galères et mes propres joies que j'aurai à cœur de partager en rentrant ! Donc voilà, c'est bille en tête que j'attaque le Pacifique en sachant qu'une haute pression nous bloque la route et qu'il faudra soit faire une route directe, mais attendre qu'elle passe, soit la contourner par le Nord ! Mais je ne pense pas que ce soit là que ça se joue car, sur cet épisode, il y aura un regroupement de la flotte. Ça va revenir fort par derrière, c'est un peu énervant, mais c'est le jeu ! Cependant, la suite va être importante à gérer : deux belles dépressions se succèdent avant le Horn... La délivrance ??? Je ne sais toujours pas ! Sinon, la vie à bord se passe plutôt bien ! Il fait froid, c'est sûr, mais rien d'insurmontable pour l'instant, j'arrive toujours à trouver l'énergie pour me lever et aller régler les voiles !
Depuis 48 heures, nous avons des conditions très maniables et il faut dire que ça fait quand même du bien d'avoir un peu de temps pour soi, se reposer sans stress, partager des images, bien manger, se laver, faire un peu d'étirements, ouvrir un bouquin, le tout avec un bateau qui avance bien ! En tous cas, je tire mon chapeau à mes compagnons de route qui arrivent toujours à me supporter. Mon bateau qui fait un travail formidable tant en vitesse qu'en fiabilité pour mon plus grand plaisir et celui de mon équipe qui l'a bichonné pendant des mois. Jusqu'à présent, il est très prévenant des avaries qui pourraient arriver avant qu'elles n'arrivent, des petis bruits qu'il faut savoir entendre. Et Flaggy qui, certes, n'est pas très bavard, mais qui est connu dans une multitude d'écoles en France. Il est la star de mes visios avec les kids. Quel travail de sensibilisation incroyable est fait dérrière cette petite mascotte pleine d'eau du glacier...

Bref, passons à ma liste au père Noël.
Alors cher père Noël, je voudrais :
- Que tu négocies avec le Dieu du vent un anticyclone qui glisse vers le Sud assez vite... (si tu peux aussi lui demander que les deux prochaines dép' ne soient pas trop fortes...
- Un passage du cap Horn et une arrivée aux Sables d'Olonne me suffiront pour mon compte, je ne suis pas très matérialiste ...
- Une petite visio (très courte, je te promets) avec mes proches !
- Que tu puisses apporter un maximum de bonheur dans tous les foyers et que les gens puissent profiter de leurs proches  ! PS: Flaggy voudrait une température qui diminue un peu par chez lui pour son retour et mon bateau voudrait continuer à parcourir les océans le plus longtemps possible, il ne veut pas prendre sa retraite ! Je vous souhaite de bonnes fêtes à tous à bord des bateaux, mais aussi à toutes les équipes et l'orga' ! "

DANS LE GAME :

🏁 Benj et Flaggy sont 6ème

⛵️ OMIA – Water Family avance à 12.7 nœuds

🌍 10 659.5 milles à parcourir ⇢ Les Sables d'Olonne #GoBenj